(ENSEIGNEMENT) Des pistes pour financer les études de son enfant

etudes

Les études supérieures en France et surtout dans les grandes agglomérations comme Paris ou Lyon demandent un autre niveau d’investissement scolaire mais également financier. Que ce soit une classe prépa, une grande école de commerce ou encore une grande école d’ingénieur post bac ou post prépa, les dépenses augmentent rapidement avec un logement un prévoir près de l’école ou du lycée quand il s’agit d’une CPGE, sans compter les frais liés à la scolarité qui varie selon les écoles.. A cela s’ajoute bien évidemment les frais de bouche et les vêtements. La vie d’étudiant coute cher et sans compter toujours sur les parents, il est possible de s’en sortir.

Ainsi le financement des études des une préoccupation des familles. Des bourses d’études aux cours particuliers en devenant professeur particulier en maths ou en français en passant par les jobs et stages ou encore l’alternance, beaucoup de solutions existent pour payer ses études. Pour les écoles d’ingénieurs post bac au recrutement indépendant, ainsi que pour les écoles de commerce post bac ou post prépa, les frais de scolarité sont très variables d’un établissement à un autre et s’étendent globalement entre 2000 et 15 000 €. Et cela sans compter les frais de concours et de vie courante d’étudiant normale entre téléphone, restaurants, logement, mutuelle, etc… Pourtant, on le sait rarement, il existe des dispositifs pour aider les étudiants qui ont des difficultés financières.

Le prêt bancaire à taux 0

Les étudiants ont tendance à l’oublier. Vous êtes des futurs bons clients des banques qui misent sur vous quand vous faites de bonnes études. Les banques proposent souvent des emprunts à taux 0 pour les étudiants. Plus vous faites de bonnes études à l’instar d’une prépa maths sup, maths spé ou prépa HEC et évidemment une école de commerce ou école d’ingénieur, tentez votre chance et demandez un prêt à taux 0.

Bourses privées et sponsoring

Certaines fondations privées et autres associations luttant pour l’égalité des chances permettent d’accéder à des bourses, des prêts d’honneur ou encore des bourses internationales ou d’excellences. Globalement, si vous êtes en difficulté et vous êtes bons à l’école, cela pourra vous sauver. Il existe notamment une bourse ou des financements pour les élèves de terminale qui ont eu une mention très bien au bac. Parfois, il suffit de se renseigner et de demander pour avoir accès assez facilement sans même aller voir une assistance sociale.

Les aides pour financer la mobilité internationale

La plupart des écoles demandent des financements personnels qui peuvent demander un investissement lourd pour assumer les frais de séjour à l’étranger, les frais de scolarité qui peuvent être très couteux surtout dans les pays anglo-saxons. Ce sout peut atteindre 15000 pour une expérience prisée par les services de ressources humaines et qui peut apporter une grande valeur ajoutée sur un CV et dans une vie.

Il existe tout de même des aides qui peuvent aller des programmes d’aide à la mobilité européenne d’études ou de stage (erasmus+) et autres programmes internationaux, les bourses des collectivités, les fondations des écoles qui peuvent notamment venir aider les étudiants à financer cette expérience unique dans la vie d’un étudiant.

L’alternance, l’apprentissage, les jobs et stages

Enfin, l’alternance est une voie à suivre car c’est une des plus rentable financièrement au-delà du fait qu’elle apporte sur un CV une réelle plus-value car il s’agit d’une véritable expérience professionnelle. Ainsi, les filières alternées ou en apprentissage offrent de réels avantages en termes d’argent, tout comme les jobs ou les stages aux indemnités parfois très gratifiantes.

Donner des cours particuliers et des stages intensifs

Une autre possibilité est de donner des cours particuliers ou des stages intensifs pendant les vacances scolaires à des étudiants de lycée. Les élèves de la seconde à la terminale sont très demandeurs d’aides et il n’est pas compliqué de se faire embaucher par un organisme de soutien scolaire afin d’aider leurs élèves. Les rémunérations peuvent varier de 20€/heure à 45€/heure. Un très bon moyen de rentabiliser son temps. Le tarif d’un cours particulier aujourd’hui peut atteindre sur des filières sélectives comme la prépa PCSI ou MPSI ou prépa HEC jusqu’à 50€/heure ou encore 30€/heure pour des cours particuliers en terminale.